Société de consommation / Commerce / Vendeurs formés
MàJ 30 mars 2015      

Les vendeurs sont très bien formés, ils sont redoutables !

Un ami me demande conseil pour acheter une imprimante. Je lui dis trois choses :
  • Choisir une laser et non pas une jet d'encre
  • L'acheter sur internet et non pas en magasin
  • Ne pas prendre de garantie supplémentaire
Résultat : il va voir chez Darty.
Il en ressort avec une jet d'encre au prix fort, majoré d'une extension de garantie.
Quelques mois plus tard, il regrette son achat, l'encre lui coûte trop cher.
Ils sont forts, les vendeurs !

Je me croyais plus forts qu'eux. J'ai accepté un démarcheur à domicile. Il a su me mettre en confiance, m'endormir... et me faire signer une rénovation de toiture pour plus de 20000 €.
Deux ouvriers ont fait le travail en 5 jours. Soit 2000 € la journée, dont 10% de fournitures. Le quadruple d'un prix honnête.
A la fin des travaux, le vendeur m'a fait admirer le toit rénové, et il m'a présenté la facture. J'ai parlé d'arnaque, il est devenu tout triste. J'étais mis dans le rôle du méchant, incapable de dire merci, incapable d'aimer puisque quand on aime, on ne compte pas.
Les prix sont libres en France, je ne peux pas être contre la liberté...
Ils sont redoutablement formés, les vendeurs !

Que choisir (n°535 d'avril 2015) a enquêté sur les conseils donnés par les vendeurs sur les téléviseurs récents (UHD). Fallait-il remplacer son "vieux" téléviseur HD ? Le taux de mensonge, pour inciter à l'achat, variait de 60% (Darty, Boulanger, la Fnac et But) à 40% pour les moins mauvais (Leclerc, Auchan, Carrefour...).

Je ne me fais pas d'illusion, chacun doit faire son expérience, comme je fais la mienne. Alors, pourquoi parler des vendeurs, s'il est impossible d'éviter leurs pièges ?
Je rêve de vendeurs désintéressés.
Je rêve d'un monde où l'on pourrait faire confiance.

J'en suis venu à préférer l'anonymat d'internet aux discours des vendeurs
Un comble !