Informatique / Payants ou gratuits ? / OGM ou Bio ?
13 mai 2012      

OGM ou Bio ?

Pour ou contre les OGM ? N'ayant pas de compétences agricoles, je ne savais qu'en penser. Les méthodes violentes de José Bové me donnaient envie de me ranger dans l'autre camp.

Le film de Coline Serreau "Solutions locales pour un désordre global" m'a ouvert les yeux.

Tout commence par les semences, maîtrisées par un petit nombre de multinationales. Des semences hybrides conçues pour ne pas être reproductibles. 90% des semences OGM sont propriété de Monsanto ! En France, un catalogue limitatif liste celles qui sont autorisées. Le marché est ainsi captif de ceux qui possèdent les brevets. Des procès sont intentés contre l'association Kokopelli qui se bat pour la liberté de produire et d'échanger des semences traditionnelles.
Comment se fait-il que nos politiques disent se préoccuper de bio-diversité et n'abrogent pas de pareilles lois ?

Ces semences industrielles ont un bon rendement à condition d'utiliser des engrais et pesticides industriels. Ces produits tuent les micro-organismes des sols. Pour cultiver sur des sols morts, il faut d'autant plus d'adjuvants chimiques.
Pourquoi l'industrie financerait-elle les études sur la micro-biologie des sols ? Pour que des spécialistes s'alarment ? On a supprimé les postes de chercheurs sur ce sujet.

Les porcs sont en Bretagne, les céréales en Beauce et les forêts dans les Landes. Les agriculteurs non éleveurs ne peuvent pas utiliser un engrais naturel produit localement, ils doivent acheter, c'est bon pour la croissance du PIB !
Le nitrate surabondant en Bretagne pollue l'eau qu'il faut traiter, multiplie des algues vertes dont il faut se débarrasser... c'est bon pour le PIB !

Il faut beaucoup de pétrole pour apporter chaque jour d'Espagne ou d'Afrique les denrées nécessaires aux parisiens. Si la noria de camions s'arrêtait, ce serait la disette en moins d'une semaine, sans possibilité de recourir à une production locale.
Pour supporter le transport en gardant belle apparence, fruits et légumes sont traités. Les pommes de terre sont régulièrement gazées pour ne pas germer.

Je ne me demande plus si les OGM des multinationales sont ou pas mauvais pour la santé.
Je vote contre le système. J'achète chaque semaine des produits bio dans une AMAP proche.

De même, je ne me demande plus quel est le meilleur logiciel. Je vote pour les logiciels libres à chaque fois que je peux m'en contenter, c'est à dire dans 95% des cas.