Société malade / Quelle alternative ? / Nouvelle Donne
25 mai 2014      

Nouvelle Donne
Commentaire du projet de 31 propositions

Membre fondateur du collectif Roosevelt, Pierre Larrouturou, déçu de l'accueil de ses idées par le parti socialiste, a créé en 2013 le parti "Nouvelle Donne".
Les 15 réformes sont devenues 20 (voir le site de Nouvelle Donne) puis 31 propositions (voir projet), ce qui leur donne une dynamique et répond à certaines de mes craintes.
Voici des commentaires et citations qui complètent et amendent ceux relatifs à Roosevelt 2012.

Dire la vérité

J'aime que le document commence par deux pages sur ce thème.
Les partis qui se succèdent au pouvoir, au lieu de construire un nouveau modèle de développement, misent encore et toujours sur le retour de la croissance.
La crise vient d’un partage de plus en plus inégal des richesses.
La justice sociale n'est pas une récompense de la réussite économique, elle en est la condition.

1. Créer un impôt européen sur les bénéfices des entreprises

Nouvelle Donne se présentera aux élections européennes. Plusieurs propositions importantes sont au niveau de l'Europe.

2. Redonner de l'oxygène aux États en finançant la vieille dette publique à 1%

Une bonne mesure pour se donner du temps avant de rembourser la dette, et libérer les États de l'emprise des marchés financiers.

3. Boycotter les paradis fiscaux

Enrayer l'évasion fiscale est le préalable à toute action sur la dette.

4. Mettre fin au secret bancaire

5. Rendre l’impôt plus simple et plus progressif

La mention de Thomas Piketty, qui propose une forte taxation des patrimoines, est de bonne augure. Mais c'est une avancée prudente, implicite, en faveur d'un ISF confiscatoire, seule manière de rembourser pacifiquement la dette en 20 ans.

6. Stopper l’hémorragie des licenciements

Quand une entreprise est en difficulté, Nouvelle Donne propose de garder l’ensemble des salariés en baissant le temps de travail et en maintenant 95 % du revenu.
Je suis opposé à des mesures autoritaires, d'autant que les gains de productivité vont continuer, et avec eux la baisse des emplois "marchands". Le nombre des "exclus" va augmenter. Le revenu de base (voir n°8) devrait permettre d'assurer à tous un minimum inconditionnel, et s'accompagner de la remise en cause du "mur" qui protège les inclus... et laisse les exclus dehors. Baisser le SMIC et faciliter les licenciements sera une forte incitation à embaucher, alors que le fardeau que les employeurs doivent porter aujourd'hui est complètement démotivant : pour eux, embaucher, c'est en dernier ressort !

7. Sécuriser les chômeurs et précaires

Nouvelle Donne propose de maintenir 90 % du revenu des salariés tombés au chômage, mais aussi des artisans et des patrons de PME, pendant 4 ans à la condition...
Non ! C'est le revenu de base, indépendant du monde des entreprises, qui doit être le pilier de la solidarité. Le chômage est déjà plus indemnisé qu'ailleurs en Europe.

8. Créer un bouclier vital (revenu de base)

Cette proposition est récente, Nouvelle Donne doit sans doute prendre du temps pour l'intégrer à l'ensemble de sa vision.

9. Investir dans une politique ambitieuse du logement

10. Harmoniser les règles sociales européennes

11. Négocier un nouveau partage du temps de travail

Le "comment" n'est pas dit. Vigilance donc, pour ne pas tomber dans le travers du centralisme (32h pour tous !).

12. Favoriser les entreprises responsables

...selon des critères harmonisés au niveau européen.

13. Favoriser la production locale

...en favorisant l’usage de monnaies locales complémentaires..
Je suis méfiant, non pas sur le principe, mais sur le risque d'aboutir à une usine à gaz.

14. 1000 milliards pour sauver le climat

L'enfer (écotaxe...) est pavé de bonnes intentions. Les aides tombent vite entre les mains de rapaces qui visent leurs bénéfices et non pas le climat.
Augmenter le prix des carburants et de l'énergie est une mesure simple qui devrait être très efficace.

15. Développer les circuits courts et l’agriculture biologique (en particulier par la commande publique pour les cantines scolaires)

16. Lutter contre l’obsolescence programmée

Une proposition qui prouve que Nouvelle Donne ne sacrifie pas tout à la croissance !

17. Améliorer la qualité de l'air

18. Séparer les banques

Les partis au pouvoir ont prouvé qu'ils ne pouvaient et ne voulaient pas le faire.

19. Imposer des AMM pour les produits financiers

La mention de Joseph Stiglitz, après celle de Thomas Piketty, indique de bonnes sources d'inspiration.

20. Limiter la taille des banques

21. Socialiser le secteur bancaire

22. Taxer les bénéfices financiers

Attention aux usines à gaz !

23. Séparer les mots "carrière" et "politique"

24. Instaurer la Loi d’Initiative Citoyenne (L.I.C.)

25. Instaurer des Référendums citoyens

26. Construire une nouvelle Europe

Protéger notre modèle social et nous donner les moyens de changer les règles de la mondialisation.

27. Pas de nouveau Traité européen sans référendum

28. Pas de nouveau Traité sans Traité de l’Europe sociale

29. Une Europe vraiment démocratique

Avec la règle de l'unanimité, la paralysie est assurée... Si l’on adoptait un système parlementaire...

30. Rééquilibrer les règles du commerce mondial

31. Créer une Organisation mondiale de l’agriculture

Conclusion : des sujets absents

Le statut de la fonction publique est devenu tellement complexe qu'il en est ingérable (refer par exemple l'échec du projet "Louvois" d'informatisation de la paye des armées). Il faut crever cet abcès, que les règles de gestion des fonctionnaires soient les mêmes que celles des salariés privés, y compris le licenciement.
Une manière d'afficher une volonté d'aller en ce sens serait d'ajouter une proposition : la suppression de tous les avantages spécifiques (impôts, retraite...) des élus et du personnel des institutions européennes, de l'Élysée, de l'Assemblée Nationale et du Sénat. Ils contribuent au clivage entre les élites et le peuple : "Tous pourris... nous ne voulons plus d'une Europe de voleurs" (voir l'intervention du député européen Godfrey Bloom du 23/11/2013, texte ou vidéo de 1')

La simplification d'un système socio fiscal incompréhensible, opaque, au service des plus malins, n'est pas affichée comme un enjeu important.
Oser dire que l'on doit passer à un régime unique de retraite serait emblématique d'une vraie volonté d'aller dans ce sens.

La démarche de Nouvelle Donne (parti de gauche) est sociale. Pour être équilibrée, elle devrait afficher une volonté de libérer les énergies cadenassées dans un système administratif effroyable.

Nouvelle donne aux élections européennes (mai 2014)

Booster l'investissement des PME, lutter contre le chômage, sauvegarder les retraites, investir dans l'éducation, dégager 1000 milliards pour sauver le climat, remettre les banques à leur place, en finir avec le cumul des mandats, lutter contre la corruption, faire reculer les lobbies... le document électoral, plus détaillé que bien d'autres, est démagogique. Des promesses, rien sur le "comment les payer". Décevant.