Liens
MàJ 9 mai 2017      
Et aussi des liens publicitaires !

Soins émotionnels et relationnels
par Éric Régent (région de Grenoble)

Bible

Je suis partie prenante du site de catéchèse biblique symbolique http://catechese.free.fr et du site http://images.romanes.free.fr qui est né en 2013.
Voir la page Liens du site de catéchèse pour trouver de nombreux liens utiles non répétés ici.

Je découvre en 2014 le site La Christité, consacré à Jean-Marie Martin. Une magnifique approche biblique, notamment de St Jean, pour public "averti".

Le site La Bible, chemin d'espérance d'Alain de Chalendar introduit à chacune des 54 lectures hebdomadaires synagogales. Le regard simple et juste sur le Pentateuque d'un chrétien qui s'est immergé longtemps dans la culture juive.

Zazen et K. G. Dürckheim

De même, je vous invite à aller voir le site http://www.centre-assise.org/ et sa page Liens
 

Solidarité

Des analyses claires sont fournies par l'Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale

Les dossiers du site du CCFD décrivent la situation dans certaines régions du monde, mais portent aussi sur des questions générales telles que les paradis fiscaux.

Finansol, le guide des placements solidaires.

Finances, crise

Voir le site dédié au revenu de base, projet auquel je contribue depuis fin 2012.

L'observatoire des inégalités en France et dans le monde : des chiffres compréhensibles et sérieux, pour éviter de dire ou croire n'importe quoi.
Savez-vous prendre du recul critique sur les chiffres ? Voici un test. Que pensez-vous de l'affirmation trouvée sur ce site : en 2004 le patrimoine des 10 % des plus fortunés est 2135 fois supérieur à celui des 10 % les moins riches ? Voir un commentaire.

Voir mes commentaires sur le site http://www.revolution-fiscale.fr/ relatif aux impôts.

Un collectif, Roosevelt 2012, propose 15 réformes pour sortir de l'impasse. Il compte plusieurs personnalités que j'ai citées par ailleurs : les économistes Gaël Giraud et Pierre Larrouturou, le directeur de Colibris. Voir mes commentaires critiques.

Je suis plus réservé sur les vidéos : souvent une constipation d'idées dans une diarrhée d'images, l'affectif prend le pas sur la réflexion. Voir un commentaire sur L'État et les banques, un hold-up historique par Myret Zaki et Étienne Chouard.
Une exception cependant pour Catastroika qui décrit le pillage du bien commun lors des privatisations (eau, électricité, chemins de fer, patrimoine grec...).
Et une autre pour un montage de Gabriel Rabhi (fils de Pierre) que je découvre en 2014, Dette, crise, chômage, qui crée l'argent ?. En deux heures, une analyse remarquable, simple et pédagogique, qui rejoint complètement mes réflexions.

Le MAUSS (Mouvement Anti-Utilitariste dans les Sciences Sociales) publie une revue depuis 1981. Elle offre des perspectives inédites en sciences économiques, en anthropologie, en sociologie ou en philosophie politique. La crise vient de ce que la société capitaliste ne voit dans l'homme qu'un homo œconomicus cherchant à satisfaire ses besoins dans des relations marchandes. Or, la relation gratuite (donner, recevoir, rendre) est essentielle.
Sous l'impulsion d'Alain Caillé, le MAUSS a rédigé en 2013 un manifeste convivialiste co-signé par 64 intellectuels : un regard de sociologue sur notre société qui rejoint mon regard plus technique. J'ai soutenu ce manifeste.

Énergie, écologie, non-violence, santé

Le site Manicore de Jean-Marc Jancovici donne beaucoup de données chiffrées et objectives sur les énergies et la pollution. De quoi réfléchir avant de défendre de manière simpliste et passionnée telle ou telle option. Lire aussi son livre de fin 2015 : Dormez tranquilles jusqu'en 2100.
Le site de Jean-Pierre Hauet propose également de remarquables études (pdf) sur l'énergie.
L'association Négawatt décrit un scénario techniquement crédible de sortie du nucléaire... à condition de réduire drastiquement notre consommation d'énergie.

L'étude de Futuribles "Produire et consommer à l'ère de la transition écologique" (2014) est également sérieuse et intéressante.

Le site Ekopédia est l'équivalent de Wikipédia pour tout ce qui touche à l'écologie et l'environnement. A lire... et à enrichir !

Pierre Rabhi, le regard d'un humaniste et d'un amoureux de notre terre sur ce qu'en fait l'homme, et ses réalisations pour revenir à un mode de vie respectueux de la nature : le mouvement pour la terre et l'humanisme devenu Colibris, Les Amanins, L'écosite de La Borie, la ferme des enfants, la nouvelle (2012) revue Kaizen.

Les Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne (voir les AMAP près de chez vous) mettent en lien direct producteurs de produits biologiques et consommateurs

J'aime les orientations du Mouvement pour une Alternative Non violente (MAN), par exemple :
Limiter les écarts de richesse, apprendre le dialogue social direct, former à la médiation, lutter contre l’invasion publicitaire et ses méfaits (signez la pétition pour interdire la publicité destinée aux enfants de moins de 12 ans), écologie, mixité sociale, désarmement nucléaire unilatéral de la France.

Le site et les forums médicaux www.atoute.org/ cherchent à libérer de la désinformation des lobbys.
Son initiateur, le docteur Dominique Dupagne, vient de publier le livre "la revanche du rameur" où il dénonce la normalisation d'une société trop centralisée. Le web communautaire pourrait changer la donne.
Natura Mundi dénonce le projet de règlement européen 1924/2006/CE : Il vise à interdire d'informer sur les effets sanitaires de produits naturels sans une autorisation préalable accordée selon des procédures complexes hors de portée des petits producteurs.

Marie-Monique Robin, journaliste d'investigation, fait des films et écrit des livres qui traitent d'écologie, d'énergies renouvelables, de l'argent fou, avec un juste équilibre entre dénoncer les abominations (Monsanto, publicité), montrer des réalisations concrètes (monnaies locales, agriculture urbaine bio, du Brésil au Bhoutan...) et proposer une société de sobriété et de partage. Lire "Sacrée croissance !" et voir son blog. Son analyse (la survie de la planète est en jeu) et ses propositions, soutenues par des compétences multiples, notamment économiques, donnent envie d'agir. Elles rejoignent beaucoup les miennes.

Regards chrétiens sur l'économie

La doctrine sociale de l'Église parle du "principe de subsidiarité" : les institutions doivent être au service de la grandeur de l'homme, lui permettre d'être davantage libre et responsable à son niveau et dans ses relations de proximité - en premier lieu dans sa famille. Trop souvent, elles prennent sa place.

Pour commencer, voir sur le site de l'association des économistes catholiques l'article de Jean-Yves Naudet La réforme du capitalisme à la lumière de la doctrine sociale de l'Église. Il dit l'essentiel sans jargon, remarquable !

Le service diocésain à la solidarité des Yvelines donne des clés pour mieux comprendre la crise économique et pour agir, en 7 fiches.

Enfin, rien ne vaut la source pour éviter les commentaires partiels ou partiaux :
- le Compendium de la doctrine sociale de l'Église (2004)
- l'encyclique Caritas in veritate de Benoit XVI (2009)