Société de consommation / Ecologie / Énergies
MàJ 14 avril 2015      

Une synthèse de bon sens
pour développer le sens critique sur ce que l'on entend

Hydrolique

Une énergie propre, mais en France, on a construit tous les barrages possibles depuis longtemps.

Éolien et solaire thermique ou voltaïque

Il y a du soleil ou du vent 20 à 30% du temps. Quand il n'y en a pas, une source d'énergie complémentaire rapide à mettre en route est nécessaire. On construit pour cela des centrales thermiques (gaz en Espagne, charbon en Allemagne... le bilan écologique et financier y est catastrophique). En France, développer fortement ces techniques ne serait cohérent qu'avec le remplacement des centrales nucléaires (longues à démarrer et arrêter - pourrait-on réduire ces délais ?) par des centrales thermiques, ce qui aggraverait l'émission de gaz à effet de serre.

Même sans cette conséquence indirecte, l'éolien n'est pas propre, car il faut fabriquer le matériel et gérer les déchets en fin de vie (le socle de béton restera éternellement sur place).
Il est très cher (les grosses éoliennes en mer auraient un moins mauvais bilan financier).
Le pire : des industriels se ruent sur les subventions, financées par de lourdes taxes sur les factures d'électricité. Tous les moyens sont bons : non seulement mensonges, mais achat des élus pour obtenir les autorisations... Voir une vidéo de 14'. L'écologie devient un prétexte aux mains de prédateurs voraces.

En 2014, on constate que des progrès importants ont été faits sur les panneaux solaires : baisse des coûts et meilleur rendement (voir Wikipedia).
Mais là encore, des démarcheurs cherchent à profiter de la crédulité du public : les arnaques téléphoniques sur de soi-disantes économies d'énergie sont nombreuses.

Centrales thermiques (gaz, charbon, pétrole)

Elles produisent la plus grande part de l'électricité mondiale, avec deux inconvénients majeurs :
- elles utilisent des matières premières non renouvelables,
- elles rejettent du CO2 (gaz carbonique à effet de serre), principale cause du réchauffement climatique. Confiner le CO2 n'est pas impossible, mais très cher.
Il y a des milliers de morts chaque année en Chine dans les mines de charbon. Et le transport du gaz ne se fait pas sans quelques fuites de méthane, un gaz dont l'effet de serre est bien pire que le CO2.

Centrales nucléaires

En France, elles produisent 75% de l'électricité, et 16 à 30% de l'énergie totale selon la manière de compter. Mais il serait plus juste de dire qu'en Europe, les centrales nucléaires produisent 20% de l'électricité. C'est une bonne chose qu'elles soient majoritairement en France, là où il y a une grande compétence pour les exploiter.
Voir ci-après la question de la sécurité nucléaire.

Divers et futurisme

L'incinération des déchets rejette du CO2.
Les fumées rejettées par la combustion du bois (cheminées individuelles) sont très mauvaises pour la qualité de l'air.
La biomasse n'est renouvelable que si l'on replante autant que l'on ponctionne, son exploitation comme source énergie demande d'énormes surfaces. La transformation de maïs en éthanol à grande échelle aux USA est est un désastre alimentaire mondial. Les biocarburants ajoutés à l'essence et au diésel engendrent une plus grande consommation des automobilistes qui en subissent le coût sans le savoir.
Le gaz de schiste (non renouvelable et rejettant du CO2) suscite un tollé des écologistes. Quelles seront les conséquences sur l'environnement de son exploitation rapide et intensive aux USA ?
La géothermie, l'énergie des courants marins et des marées...

Jérémy Rifkin (voir vidéo de 50') propose un plan structuré selon 5 piliers :
      Passer aux énergies renouvelables.
      Transformer les logements en micro-centrales énergétiques (géothermie, solaire, éolien).
      Développer le stockage de l'énergie.
      Développer "l'internet de l'énergie".
      Développer les véhicules électriques ou à pile à combustible (hydrogène).

Conclusion

Tout discours laissant croire que l'on peut impunément continuer à consommer autant d'énergie qu'aujourd'hui est mensonger.
La décroissance est inéluctable.

Tenter de freiner la hausse du prix de l'énergie va dans le mauvais sens, il faut faire le contraire.
On devrait taxer le carburant des bateaux et des avions (décision mondiale). Des transports plus chers favoriseraient de plus la production locale.