Société malade / Endettement
MàJ 3/12/2016      

Comprendre et maîtriser le surendettement des États
Vue d'ensemble des pages qui suivent

Solution 1
Laisser la bulle exploser maintenant

Solution 2
Rassurer les marchés
en espérant qu'ils laisseront croître la dette.
Une bulle plus grosse explosera.

Solution 3
Repenser les principes de la société capitaliste

Vous préférez quoi ? Pour plus de détails, lisez
Quelle autre économie après le capitalisme ?

Taux d'intérêts

Les intérêts composés correspondent à une croissance exponentielle, c'est à dire de plus en plus rapide et sans limite, des dettes (ou des créances).
Ils enfoncent les pauvres (endettés) et profitent aux riches (épargnants).
Moralement pervers et mathématiquement impossibles, ils mènent inéluctablement à des crises (purges) périodiques.

Schéma pour comprendre

Toute dette correspond à une créance. Plus l'épargne des français augmente, plus la dette de l'État augmente.
Il n'y a pas de miracle possible : réduire une dette (donner aux "pauvres"), c'est réduire une créance (prendre aux "riches").
Laisser croitre un sur-endettement en rassurant les marchés ou en créant de la monnaie, c'est augmenter la bulle des créances irrecouvrables (ou de l'épargne illusoire). L'explosion différée n'en sera que plus forte.

Le cas de la France

Son évolution. Les responsables minimisent le problème.

A qui la faute ?

D'abord, au mensonge, à la démagogie. Regarder objectivement la réalité en face est la première condition pour aller vers une solution.

Que faire ?

Tout ce qu'on essaye de faire pour diminuer les dépenses et augmenter les recettes semble au mieux insuffisant, au pire contre-productif.
Léon Tolstoï, un prophète d'actualité

Voir un extrait de "Que faire ?" :
L’argent, forme la plus ignoble de l’esclavage

et lire "L'argent et le travail"

Imposer le patrimoine

Imposer le patrimoine pour éponger la dette ? C'est une solution difficile, attentatoire au droit de propriété pour certains. Mais la refuser, c'est choisir le pire.

Sortir du tunnel

L'exemple d'Eurotunnel est emblématique. Comment financer de gros investissements peu rentables sans flouer des actionnaires mal informés ? Cette question conduit naturellement à proposer de remplacer le capitalisme (cycle capitalisation - bulle - explosion) par la ponction régulière par l'impôt des surplus de revenus et de patrimoines. Une société plus égalitaire. Un État sans dette. Un juste équilibre entre consommation individuelle et biens et services collectifs.

 

Je ne crois plus que nous puissions corriger quoi que ce soit dans le monde extérieur,
que nous n’ayons d’abord corrigé en nous.
L’unique leçon de cette guerre est de nous avoir appris à chercher en nous-mêmes et pas ailleurs.
Etty Hillesum, une vie bouleversée

Suite