Société de consommation / Ecologie / Economies de chauffage
MàJ 19 février 2014      

Deux manières simples de réduire les dépenses de chauffage...

Connaissez-vous le site Ekopédia ?
Une mine pour vivre plus économiquement et écologiquement
Voir par exemple l'article 1001 trucs pour protéger l'environnement
Mieux isoler son logement est souvent difficile et cher.
Or, il est certain que le prix de l'énergie va exploser. Que faire ?

Couper le chauffage la nuit

Il suffit pour cela d'un programmateur qui ne coûte que quelques euros.
Quelle sera l'économie ? Deux idées fausses circulent :
  • Elle sera de 33% si on coupe le chauffage de 22h à 6h, soir 8 heures sur 24.
  • Elle sera nulle, car c'est cher de réchauffer le logement le matin.

Chauffer, c'est pour compenser les pertes thermiques. Toute la chaleur produite va, plus ou moins vite, à l'extérieur.
Les pertes sont proportionnelles à l'écart entre température intérieure et température extérieure.
Si on ne chauffe pas la nuit, la température intérieure va baisser, et il y aura un peu moins de pertes.

J'estime que l'économie que j'ai réalisé chez moi est de l'ordre de 10%.
Avec cette économie, les frileux peuvent se payer une couverture chauffante ou un chauffage d'appoint près de leur lit.

Baisser la température

Depuis 1974, la loi (article R131-20 du code de la construction de de l'habitation) fixe à 19° la limite supérieure pour les logements. Et 8° pour une absence supérieure à 2 jours. Il faudra bien l'appliquer plus strictement qu'actuellement. Pourquoi ne pas s'y habituer dès maintenant ?

Ayant une maison individuelle, je règle la température à 15°. Avec un pull, c'est très supportable.
Beaucoup de mes amis, habitués à un appartement surchauffé, ont froid dès qu'il fait moins de 20°...

 

...et des manières onéreuses

Pompe à chaleur

Voici quelques remarques simples pour détecter les arnaques.

Sachant que un litre du fuel équivaut à 10 kwh, l'électricité au tarif de nuit (0,06 €HT fin 2013) semble moins chère que le fuel.
Mais le tarif "jour" est à 0,0979 €HT (on se chauffe peu la nuit).
Si l'on ajoute 20% d'abonnement (une puissance plus importante est nécessaire pour se chauffer à l'électricité), on arrive à 0,118 €HT
Ce qui fait, avec les taxes et la TVA, 0,175 €TTC. C'est 80% plus cher que le fuel.

Une bonne pompe à chaleur dans les meilleures conditions peut atteindre un rendement de 4. Mais son rendement chûte... quand il gèle, c'est à dire quand on chauffe beaucoup !
Un rendement moyen de 2 est plus vraisemblable.

Le matériel, sophistiqué, a besoin d'une maintenance qui coûte d'autant plus cher qu'il y a peu de chauffagistes compétents.

Le matériel s'use. La pompe d'un ami est tombée en panne au bout de 3 ans. Le modèle ne se faisant plus, il a fallu changer toute l'installation. Coût de la réparation : 10 000 € !

Les techniques s'améliorent. L'obsolescence s'ajoutant à l'usure, il faut s'attendre à une durée de vie d'au plus 10 ans.

Au final, imaginons une maison chauffée au fuel, à raison de 2000 litres par an.
Si on l'isole mieux, l'économie sera aussi valable pour le fuel, elle n'a rien à voir avec la pompe à chaleur.
Remplacer 2000 litres de fuel (environ 1950 €TTC) par 20000 / 2 = 10000 kwh (environ 1750 €TTC) fera économiser 200 € /an.
A peine de quoi payer le supplément de maintenance.

Production d'électricité à domicile

Début 2014, alors qu'il est avéré qu'ils coûtent beaucoup plus qu'ils ne rapportent dans la plupart des cas, il y a une recrudescence du marketing téléphonique sur les panneaux solaires. Bizarre.
Les éoliennes individuelles, bruyantes, sont également très loin d'un seuil de rentabilité.

On peut rêver à une baisse des coûts et à des solutions pour stocker l'électricité... En 2014 ce n'est qu'un rêve.